Biocarburants à base d’algues OGM au secours des grandes puissances?

http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/10/22/exxon-et-craig-venter-tombent-en-panne-dalgues/

« Exxon et Craig Venter tombent en panne d’algues »

Le Riverine Command Boat, vedette de combat expérimentale alimentée par un mélange de gazole et de biocarburant à base de micro-algues. 

Commentaire :

Pourquoi les algues intéresseraient-elles la politique ? A priori pas de rapport entre les deux, et pourtant…

Alors que le Pentagone, la Lloyd’s ou encore la Bundeswehr ont reconnu « l’imminence possible d’un déclin de la production mondiale de carburants liquides », la nécessité de trouver des biocarburants alternatif apparaît urgente.

Quels enjeux politiques ?

Prenons l’exemple de l’armée américaine dont la facture énergétique atteint des sommets vertigineux : plus de 15 milliards de dollars en 2010 ! Soit 80% de la facture énergétique du gouvernement fédéral. Pour maintenir  son prestige et sa puissance réelle l’armée investit massivement dans le développement des « biotech ». Pourtant…

L’échec des biocarburants OGM comme alternative aux carburants fossiles…

Graig Venter a avoué l’échec de son équipe de chercheurs à développer de nouveau biocarburants à base d’algues génétiquement modifiées. Et ce alors que la production d’agrocarburants est largement insuffisante bien qu’elle atteigne aujourd’hui ses limites : « 1,1 million de barils par jour en 2009, soit 3 % de la demande mondiale de carburants » alors que les Etats-Unis y consacrent d’ores t déjà 40% de leur production de maïs. D’autant plus que ce type de biocarburant apparaît comme une alternative très critiquée, au sein des institutions de l’UE notamment.

Alors utopie ou alternative réelle ?

Malgré cet échec, Graig Venter continue à croire « qu’une approche passant par des cellules entièrement synthétiques sera la meilleure voie vers une vraie rupture [technologique] ». Peut-être parce que les chercheurs de Synthetic Genomics Inc., sont dotés d’un budget potentiel de 600 millions de dollars par Exxon, « premier groupe industriel privé de la planète ».

C’est ainsi que la manipulation génétique des algues peut être la garantie de la puissance et de la richesse futures dans une conjoncture politique difficile. Toutefois après cet échec cuisant, on peut légitimement se demander si les chercheurs parviendront vraiment  à trouver un biocarburant fiable et rentable pour pallier au manque d’énergies fossiles dans les années à venir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s