Steve Jobs, génie scientifique ou industriel de génie?

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/10/07/pourquoi-une-telle-tristesse-apres-la-mort-de-steve-jobs_1584203_651865.html

Commentaire:

Pourquoi la mort de Steve Jobs a tant ému? Certains sociologues s’insurgent, à l’image de Nicolas Herpin, {laboratoire sociologique de Sciences Po Paris.}« Certes, c’est un industriel de génie mais il y en a d’autres et ils ne mobilisent pas autant les esprits » rappelle-t-il.

Son génie n’était pas scientifique, mais il semble avoir incarné à lui seul un mythe auquel des millions de personnes voudraient s’identifier à l’ère de l’anonymat.« Voilà un homme qui incarne l’image de quelqu’un qui est capable de sortir des produits du néant » résume le sociologue.

En fait le succès de Steve Jobs traduit aussi un bouleversement de notre rapport aux objets techniques.Comme l’indique N. Herpin dans cet article, Steve Jobs est parvenu à personnaliser des objets en passant par l’utilisation de la Culture. Intégrer la musique, le cinéma dans nos Ipod et nos Iphones a été une idée de génie. En transférant les préférences qui reflètent un goût, un caractère, une façon de voir le monde unique sur un téléphone par exemple, il est parvenu à modifier notre rapport à celui-ci comme à un simple outil technique.  Ainsi  « l’attachement à un iPhone ou à son ordinateur portable relève sans doute d’une logique comparable à celle qui régit l’attachement à un souvenir de famille ou un objet de collection », rajoute le sociologue. Un véritable lien affectif se crée entre consommateur et l’objet qui devient porteur d’une symbolique.

Les techniques numériques semblent même faire désormais partie intégrante de notre identité. Bien plus que des gadgetsils sont devenus des « produits individualisés », qui ont à leur tour contribué à changer nos relations sociales. Reste à savoir si en participant à l’essor de nouveaux moyens de communication ils ont fondamentalement changé les rapports humains. A « l’ère des masses », le développement des réseaux sociaux a-t-il sorti l’individu de l’esseulement (cf Hannah Arendt) ou bien l’a-t-il plus encore plongé dans l’anonymat et l’isolation?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s