Le gaz de schiste: vrai problème écologique ou surenchère populiste?

L’article confronte clairement deux points de vues : celui des « écolo-populistes » et celui des partisans d’une « écologie de la raison » sous l’égide de M. Bruckner, qui décidément, refuse de « tourner le dos au progrès scientifique ». L’auteur de l’article prenant  parti pour ce dernier, dénonce les « Robespierre à la bougie »- piètres orateurs au service d’une grande cause. Car si les écologistes sont accusés de démagogie, c’est que d’après l’auteur ils manquent encore d’arguments solides pour l’interdiction qu’ils viennent de faire voter. En effet, pourquoi renoncer à une ressource précieuse dans le contexte du tarissement de l’or noir ? Pourquoi interdire « toutes » les techniques d’exploitation, bien que leurs effets soient encore mal connus ? D’autant plus que non seulement les technologies « vertes » restent  à un stade de développement relativement marginal, mais en plus ce bannissement inconsidéré viendrait enrayer tout possibilité d’exploitation des réserves de pétrole récemment découverts au large de la Guyane française.

En somme, l’auteur partage le point de vue du PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet.  « Renoncer définitivement aux gaz de schiste serait une erreur majeure »,avertissait celui qui ironisait plus haut sur le nougat du Montélimar, dont la célèbre industrie éclipserait encore longtemps les formidables ressources de gaz de schiste de la région, vouées à l’abandon.

Ne pas « sacraliser Gaïa », ni « tourner le dos au progrès scientifique » telles pourraient être les conclusions à tirer de ce plaidoyer contre la supposée « vague écolo-populiste » qui déferla sur l’Assemblée en ces journées d’octobre.

Pour autant, doit-on vraiment permettre l’usage de technologies si controversées que celle de l’exploitation du gaz de schiste ?
L’exemple américain a pourtant donné matière à réflexion : les effets néfastes sur l’environnement ne se sont pas fait attendre. Pourquoi tenir pour négligeables les risques encourus au nom du progrès scientifique et de la croissance économique ? Affaire à suivre.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/07/le-gaz-et-la-bougie_1583931_3232.html

(bezat@lemonde.fr

© 2011 SA Le Monde. Tous droits réservés.

Numéro de document : news·20111008·LM·0Q0810_43617)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s